Français - English - Español

Fondation pour les innovations éducatives en Asie (FEDINA)



FEDINA a pour objectif d’accompagner les populations les plus opprimées et exclues de la société afin qu’elles soient en mesure de faire valoir leurs droits : personnes tribales, Dalits (intouchables), femmes sans ressources, petits agriculteurs, paysans sans terres, travailleurs au noir, et population des bidonvilles dans les états du Sud de l’Inde, tels Karnataka, Tamil Nadu, Kerala, Andhra Pradesh et Pondicherry.


La stratégie de FEDINA se divise en plusieurs projets :

- Sensibiliser les personnes à la revendication de leurs droits. FEDINA mène un certain nombre de campagnes de sensibilisation auprès des populations en détresse, sous forme de réunions, conventions, séminaires, ou théâtre de rue ;

- Aider la population à se regrouper en associations ou organisations. FEDINA aide les personnes à se regrouper sous forme d’associations pour être en mesure de négocier avec les castes supérieures, les propriétaires fonciers et immobiliers, les patrons, les élus, et les autorités compétentes, pour faire valoir leurs droits notamment à travers des programmes économiques et d’aide sociale ;

- Développer les capacités. FEDINA encourage et soutient de nombreux programmes de renforcement des capacités : rencontres, formations, campagnes, réseaux de développement de capacités à la négociation ;

- Mettre en œuvre des activités socio-économiques. FEDINA met en œuvre, au sein de ses groupes membres, des activités visant à l’égalité des personnes exclues à travers la promotion des droits de la femme, des droits économiques et sociaux, et de l’égalité des salaires ;

- Former du personnel. Pour atteindre ses objectifs, FEDINA organise des formations périodiques de personnel, sous forme de “Formation de Formateurs”, exposés, sessions d’analyse sociale, cours de planification, de mise en œuvre et de suivi de projets.

Les moyens mis en œuvre sont :

- La syndicalisation (pour les droits du travail). L’application de la convention de l’Organisation internationale du travail (OIT) sur les droits fondamentaux des travailleurs est une des grandes priorités de FEDINA. Ces droits sont les suivants : droit de syncalisation, droit de négociations collectives, égalité des salaires, et lutte contre le travail forcé. FEDINA aide les travailleurs au noir à former des syndicats capables de négocier avec leurs employeurs et avec l’Etat, afin de veiller au respect de leurs droits. FEDINA a ainsi participé à la création du Syndicat des travailleurs de l’industrie textile et de la confection (GATWU), du Syndicat des travailleurs de l’industrie du Beedi (Beedi Workers Union), et du Syndicat des agriculteurs (Agricultural Workers Union).

- Le droit au travail (sécurité de l’emploi). FEDINA aide les personnes en-dessous du seuil de pauvreté (et donc exclues), à revendiquer leur droit au travail et à invoquer la responsabilité de l’Etat dont le rôle est de pourvoir travail et rémunération. FEDINA les aide à accéder à des programmes tels que les Programmes de mise en oeuvre de la garantie de l’emploi (Implementation of Employment Guarantee Programs), procurant ainsi une plus grande portée à ces programmes à l’échelle des Panchayat (autorités locales).

- L’accès à la terre. La troisième priorité de FEDINA est l’accès à la terre et aux titres de propriété pour les travailleurs sans terre, les dalits, les populations tribales et des bidonvilles afin que ceux-ci puissent exercer leur droit à la propriété. Les dalits n’étant pas autorisés à posséder des terres, un territoire leur avait été alloué par l’Etat. Ce territoire porte le nom de Panchami, ou “Depressed Class Land”. Au lieu de faire déplacer les populations tribales, l’Etat est contraint par la loi de leur donner une terre habitable et cultivable. Ni le Panchami, ni la terre tribale ne peuvent être vendus conformément à la Loi PTCL. FEDINA encourage l’aide juridique à cet égard, ainsi que les négociations avec le gouvernement et les propriétaires fonciers.

- Combattre la discrimination envers les dalits dans la vie quotidienne. FEDINA s’oppose à toute forme de discrimination envers les dalits et lutte pour un traitement d’égalité en s’assurant qu’ils ne subissent pas d’actes discriminatoires dans la vie quotidienne, en ce qui concerne par exemple l’entrée dans un salon de thé ou dans un temple, l’accès à l’eau potable et aux ressources communes, et en veillant à ce qu’ils ne soient pas isolés ou insultés au nom du système de caste.

- Combattre la violence envers les femmes. FEDINA lutte et organise la résistance de femmes contre la violence conjugale, le harcèlement voire la mort infligés suite au non-paiement de la dot, le viol, le meurtre, et toute forme d’abus au travail, ainsi que le foeticide.

- Aider la population à accéder aux programmes du gouvernement. FEDINA s’assure que les groupes ciblés puissent accéder aux programmes du gouvernement et en tirer profit, comme ceux pour les retraites du troisième âge, le logement et ceux spécifiques pour les femmes et les enfants.

- Encourager les programmes au sein des groupes et des réseaux. FEDINA catalyse les programmes et les initiatives lancées par des personnes appartenant aux groupes membres. FEDINA soutient l’acquisition de terres et de développement de leurs atouts productifs, la création et consolidation d’un système préventif de santé pour la communauté, la promotion des groupes d’auto-assistance (Self Help Groups), ainsi que les programmes visant à fournir un logement, une aide et un service d’assistance juridiques, des infrastructures aux normes sanitaires, un système décentralisé de traitement des eaux usées notamment pour les territoires les plus pauvres des régions urbaines et semi-urbaines.


calle
calle
Mots-cl�s

calle

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Site réalisé avec le soutien de la Fondation de France et de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l'Homme | Juristes-Solidarités participe à la Coredem | Action soutenue par la région Ile-de-France