Français - English - Español

Société transnationales et droits humains (2005)



Depuis plus de 30 ans, les sociétés transnationales (STN) accentuent leur main-mise sur les ressources naturelles de la planète, dictent leur volonté aux Etats les plus faibles et exploitent sans état d’âme les peuples. Directement ou indirectement, elles portent une énorme responsabilité dans la détérioration de l’environnement et dans l’accroissement systématique des violations des droits humains.


Fort de ce constat, de nombreuses organisations dénoncent sans relâche ces méfaits commis par les STN à travers le monde (Colombie, Nigéria, Mexique, etc.) et se battent pour la mise en place d’un cadre juridique international contraignant pour ces dernières. Les Nations Unies sont à cet égard le seul espace légitime pour mettre en place une législation internationale reconnue par tous.

Ainsi, sous l’impulsion de certaines ONG, dont le CETIM en particulier qui suit ce dossier depuis plus de 15 ans, un Groupe de travail a été constitué en 1998 par la Sous-Commission de la promotion et de la protection des droits de l’homme de l’ONU.

Cette brochure a pour but de présenter un état des lieux aux niveaux national, régional et international ainsi que les enjeux des débats actuels au sein des Nations Unies concernant les « Normes sur la responsabilité en matière de droits de l’homme des sociétés transnationales et autres entreprises ». Elle tente de définir plus exhaustivement le concept de société transnationale en mettant en lumière ses principales caractéristiques. Elle expose également des cas pratiques des violations commises par les STN.


calle

ISBN 2-88053-039-3
calle
Mots-cl�s

calle

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Site réalisé avec le soutien de la Fondation de France et de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l'Homme | Juristes-Solidarités participe à la Coredem | Action soutenue par la région Ile-de-France