Français - English - Español

Le droit au travail (2008)



Le travail est essentiel pour chaque personne dans l’organisation de la société actuelle. Il contribue non seulement à la formation des individus, mais il est nécessaire également à tout un chacun pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille, nouer et maintenir des liens sociaux et remplir ses devoirs envers la société.

Mais, de nos jours, le travail est devenu pour des centaines de millions de personnes une denrée rare ; une souffrance ou un danger pour ceux qui ont « la chance » de travailler.


Pourtant, depuis près d’un siècle, le droit du travail (relations et conditions de travail) est codifié et des politiques d’emploi sont élaborées au sein de l’OIT. Certes, ces règlements ont permis une amélioration certaine des conditions de travail dans certaines régions du monde, en particulier en Europe durant la période suivant la IIème guerre mondiale (appelée les trente glorieuses). Force est de constater que même cette région du monde n’échappe pas aux problèmes cités ci-dessus et qu’elle est en plein régression dans ces domaines (voir chapitre III.B).

Il faut chercher l’origine de tous ces problèmes dans l’organisation de la production et l’orientation des politiques économiques. Trois décennies de politique néolibérale, appliquée au niveau planétaire et appelée mondialisation, ont de surcroît exacerbé les crises. En mettant en concurrence les travailleurs, mais aussi les Etats entre eux, et en excluant davantage encore l’économie du champ politique, cette mondialisation néolibérale a fait régresser les législations qui régissent les relations de travail et a affaibli le mouvement syndical.

Dans ce contexte, si le droit du travail est connu de tous, le droit au travail l’est moins. Bien entendu, la réglementation des relations de travail est extrêmement importante, mais il faut jouir au préalable d’un emploi pour en bénéficier.

Le droit au travail, reconnu au niveau international et dans la plupart des législations, répond à ce préalable. En tant que droit humain, il apporte au traitement de ces questions une dimension rarement mise en avant et dont il n’est pas tenu compte dans l’élaboration des politiques et des stratégies de lutte contre le chômage et le sous-emploi.

Cette brochure vise justement à éclairer cette dimension, sans pour autant négliger bien entendu le droit du travail.

Ainsi, cette brochure présente l’impact de la mondialisation sur les droits au et du travail (chapitre I), le contenu et la portée du droit au travail et ses corol­laires, ainsi que les normes pertinentes au niveau international et régional (cha­pitre II), les obligations des Etats et des exemples de mise en œuvre au niveau national (chapitre III), ainsi que les mécanismes de contrôle au niveau natio­nal, régional et international (chapitre IV).


calle

ISBN 978-2-88053-071-6
calle
Mots-cl�s

calle

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Site réalisé avec le soutien de la Fondation de France et de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l'Homme | Juristes-Solidarités participe à la Coredem | Action soutenue par la région Ile-de-France