Français - English - Español

Programme Concerté Pluri-Acteurs Congo

Juristes-Solidarités est membre de l’Assemblée Plénière du Programme Concerté Pluri-Acteurs Congo depuis 2007. En juin 2010 Anne-Laure Fages-Plantier a été élue membre du comité de pilotage de ce programme.




Historique

Le programme concerté pluri acteurs (PCPA) Congo fait suite à une étude préalable réalisée en 2007 et à l’évaluation d’un programme mené de 2004 à 2007 par le Comité Français pour la Solidarité Internationale (CFSI) intitulé : Dialogue Citoyen. Celui-ci a permis pendant quatre ans de renforcer individuellement et collectivement environ 150 acteurs de Brazzaville et de Pointe-Noire, d’ouvrir un espace de dialogue avec les pouvoirs publics congolais, en particulier le ministère de la Santé, des Affaires sociales et de la Famille, et le ministère du Plan et de l’Aménagement du Territoire, via le Secrétariat Technique Permanent du Comité national de Lutte contre la Pauvreté (STP/ CNLP). Le PCPA-Congo est un programme de coopération innovant dont l’élaboration et la mise en œuvre sont effectuées dans le cadre d’une concertation permanente entre les OSC (organisations de la société civile) et entre les OSC et les pouvoirs publics. C’est un outil de coopération qui permet à la fois aux OSC du Nord et du Sud d’échanger, de progresser ensemble afin de créer une réelle dynamique collective autour de thématiques de développement et d’enjeux locaux, nationaux et internationaux mêmes les plus complexes. La phase 1 du PCPA a démarré formellement en janvier 2008 et s’est terminée le 30 juin 2010. Elle a couvert les départements de Brazzaville et Pointe-Noire, les villes de Ouesso et Dolisie. Depuis l’assemblée plénière du 10 juin 2010, le programme compte 97 membres. Il est entré dans la seconde phase dont le terme est fixé au 30 juin 2013. Il a étendu sa zone de couverture sur l’ensemble des départements de la Sangha et du Niari et au département des Plateaux.

Mission

Le PCPA Congo participe à la lutte contre la pauvreté au Congo en renforçant la crédibilité et l’efficacité des organisations de la société civile, en soutenant les dynamiques collectives entre organisations de la société civile (OSC) et en contribuant au dialogue avec les pouvoirs publics sur les politiques sectorielles de développement.

Des valeurs communes

Les valeurs et principes qui régissent la mise en œuvre de la vie collective du programme sont ceux de la charte que les membres ont eux-mêmes définis et s’engagent à respecter.

Les valeurs :
- le respect des droits humains ;
- le développement de la culture de paix ;
- le refus de la pauvreté et des inégalités ;
- l’inscription de leurs actions dans une approche de développement durable et inclusif ;
- le partenariat et la solidarité. Les principes et pratiques : 1. une gouvernance interne effective basée sur les principes suivants : l’appropriation du programme et du rôle de chacun, le fonctionnement démocratique, la responsabilité, la transparence, l’obligation de rendre des comptes et de se soumettre au contrôle. 2. une information permanente qui passe par une diffusion fluide, accessible, et par une compréhension mutuelle et réelle portée par un langage commun et par des temps collectifs de dialogue et d’échange ; 3. l’égalité des chances par l’accès équitable de toutes les organisations de la société civile parties prenantes aux activités du programme et l’ouverture aux autres organisations ; 4. la volonté d’apprendre ensemble et de progresser, respectant le rôle de chacun, en s’appuyant sur des pratiques d’évaluation et de capitalisation assurant le partage des apprentissages, une capacité à se remettre en cause ; 5. le partenariat réel entre toutes les organisations du programme, dans lequel chaque projet ou action est engagé comme une expérience pilote visant à la concertation entre acteurs et non à visée unique de satisfaire les besoins de l’organisation porteuse du projet. Les acteurs Les acteurs du PCPA sont regroupés en assemblée plénière qui élit un comité de pilotage. Il est porté par une ONG garante (CFSI) et mis en œuvre par une cellule exécutive. L’assemblée plénière rassemble :
- 87 OSC congolaises ;
- 3 pouvoirs publics congolais (ministère du Plan, ministère des Affaires sociales et le ministère de la Coopération) ;
- Un pouvoir public français (ministère des Affaires étrangères et européennes) représenté au Congo par l’Ambassade de France ;
- 10 OSC françaises ;
- 2 Conseils départementaux congolais.

Stratégie d’action

Le PCPA s’efforce de donner aux OSC et à leurs collectifs, les moyens d’élargir et d’améliorer leurs actions. Pour ce faire, trois types d’activités sont mises en œuvre : Un Fonds d’Appui aux Projets Les OSC mettent en œuvre des projets de concertation entre elles et avec les pouvoirs publics, financés par un Fonds d’Appui aux Projets. Des services
- Un service d’appui à l’élaboration et à la mise en œuvre des projets.
- Un service d’information avec la publication du bulletin Alternatives citoyennes tiré à 2000 exemplaires, et un site Web pour permettre aux OSC et à leurs membres d’être informés de l’agenda des pouvoirs publics, du fonctionnement des institutions publiques et de leur action. Des activités transversales
- Des programmes de formation et des rencontres pour renforcer les capacités individuelles et collectives des OSC pour élargir leur base sociale, réanimer leur vie associative ou syndicale, en renforçant leur lien avec les populations et les organisations de base avec lesquelles elles travaillent ;
- L’organisation de réunions d’information et d’échanges avec les bailleurs et les pouvoirs publics locaux et nationaux, en vue d’une meilleure connaissance réciproque ;
- La réalisation d’un référentiel de bonnes pratiques associatives pour inciter les OSC à mettre en pratique les valeurs dont elles se réclament comme la gouvernance démocratique, le respect des statuts, la gestion transparente, l’indépendance ;
- La réalisation d’un référentiel de la concertation (pour recenser toutes les pratiques de dialogue avec les pouvoirs publics) des membres du programme.

Bailleurs

Agence Française de Développement

Union Européenne

Ministère du Plan congolais

Comité Français pour la Solidarité Internationale

Découvrer la vidéo "Congo, les chemins de la concertation"

Le Comité Français pour la Solidarité internationale et Acrobates Films, présentent un film réalisé par Arnaud Soulier, dans le cadre du programme "Médiatiser la face invisible du développement".

Le film "Congo, les chemins de la concertation" interroge les acteurs de la société civile congolaise sur un nouvel outil de coopération mis en place depuis 2008 au Congo Brazzaville. Cet outil singulier, appelé Programme Concerté Pluri-Acteurs tend à réunir pouvoirs publics congolais et français et société civile congolaise et française afin d’élaborer ensemble des politiques publiques de lutte contre la pauvreté plus efficaces, plus proches des besoins réels des populations. Les entretiens croisés des protagonistes du film nous conduisent à Brazzaville, Dolisie ou Pointe-Noire. Le film met en lumière que la concertation n’est pas toujours simple et que son chemin est encore long…

"Congo, les chemins de la concertation", un film d’Arnaud Soulier from juristessolidarites on Vimeo.

Contact Congo : Cellule exécutive Case J 043V, OCH Moungali III Tel : 00 242 06 666 35 88 Mail : coord_pcpacongo@yahoo.fr

Contact France : Comité Français pour la Solidarité Internationale (CFSI) Tel : 00 33 (0)1 44 83 88 50 Mail : arnould@cfsi.asso.fr


calle
calle
Mots-cl�s

calle

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Site réalisé avec le soutien de la Fondation de France et de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l'Homme | Juristes-Solidarités participe à la Coredem | Action soutenue par la région Ile-de-France