Français - English - Español

Forcer le droit




Il arrive que ces acteurs "prennent leurs droits" en agissant de façon illicite ou à la limite de la légalité, en se raccordant eux-mêmes à l’électricité en République Démocratique du Congo, en envahissant un terrain au Chili ou encore en occupant des logements vides en France.

Dans toutes ces démarches, un point commun : les acteurs répondent à une nécessité légitime à laquelle l’autorité publique compétente n’a pas apporté de solution. Ils revendiquent leurs droits en créant un rapport de force, mettant en avant des priorités comme celle, par exemple, du droit à un logement pour tous face au droit de propriété dans ses applications les plus néfastes.

Dans d’autres cas, la loi a donné des droits mais ils ne sont pas respectés dans la pratique. Aux Philippines ou à Madagascar, des lois permettaient aux paysans d’avoir accès à des terres, mais restaient inappliquées car d’autres intérêts plus puissants faisaient obstacle. En s’informant et se formant, ces paysans se sont "appropriés" ces lois pour les faire respecter.


calle
calle
Mots-cl�s

calle

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Site réalisé avec le soutien de la Fondation de France et de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l'Homme | Juristes-Solidarités participe à la Coredem | Action soutenue par la région Ile-de-France