Français - English - Español

Pouvoir




Faire valoir ses droits

Le Carnaval des affamés est un collectif créé à Montpellier (sud de la France) par des personnes en situation de précarité économique et sociale. Son objectif de départ était de proposer aux personnes les plus démunies des repas équilibrés composés de produits " bio ". Ne disposant pas de local, le collectif a squatté des lieux laissés inoccupés par leurs propriétaires en vue de constituer des espaces de restauration. Ces espaces sont rapidement devenus des lieux d’hébergement de personnes sans abri.

Systématiquement, des demandes d’expulsion furent soumises à la justice par les propriétaires des locaux.

Les premiers jugements rendus par le tribunal de Montpellier, mis à exécution par les forces de l’ordre, ont condamné les squatters à quitter les lieux. Certains membres du collectif furent également poursuivis.

Les problèmes d’hébergement et d’accès à une alimentation décente n’étant pas résolus, les membres du collectif ont renouvelé les occupations et se sont retrouvés, de squat en squat, confrontés aux mêmes procédures intentées contre eux.

A chaque fois, le Carnaval des affamés a fait le choix de se défendre face à la logique ou l’interprétation dominante, en portant et revendiquant devant les tribunaux leurs réalités, leurs propres stratégies de défense et interprétation de la loi.

Les juges ne considéraient dans les premières affaires que la violation du droit de propriété. Confrontés aux arguments répétés du collectif, ils ont, au fil des procédures, inversé les priorités, prenant davantage en compte le droit au logement pour tous, ainsi que les autres droits reconnus aux squatters (respect des délais d’expulsion, application de la trêve hivernale, mise en cause de la responsabilité de l’Etat et des collectivités locales, etc).

Contre-champ Pouvoir / Subir

Le processus classique d’élaboration et d’application du droit tend à privilégier l’intervention d’experts, de professionnels, confinant le plus souvent les personnes dans une attitude passive. Considérées et se considérant comme incompétentes, beaucoup de personnes subissent ainsi le droit élaboré en dehors d’elles.
L’exemple du Carnaval des affamés, a contrario, montre comment des personnes collectivement organisées ont pu défendre et imposer des réalités personnelles, face à la neutralité et la généralité du droit qui parfois les ignore.

FRANCE contact

Décodeur

Pouvoir : Capacité, possibilité de faire quelque chose, d’accomplir une action et de produire un effet. (dictionnaire Le Petit Larousse Illustré)


calle
calle
Mots-cl�s

calle

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Site réalisé avec le soutien de la Fondation de France et de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l'Homme | Juristes-Solidarités participe à la Coredem | Action soutenue par la région Ile-de-France