Français - English - Español

Acteur




Se former au droit pour agir L’AMADE (Association Malienne pour le Développement) et les différentes communautés villageoises avec lesquelles elle travaille ont mis en place des structures communautaires, appelées comités civiques, en charge de la gestion d’un certain nombre de services juridiques proposés aux villageois.

Chacun de ces comités choisit parmi ses membres deux personnes (un homme et une femme) pour assurer le travail de parajuriste au sein du village.

Ces parajuristes, formé(e)s par l’AMADE mais dépendant directement des comités civiques, ont pour mission d’apporter aux villageois un appui susceptible de faciliter la résolution de leurs problèmes juridiques. Ils ont connaissance de la fonction du droit, de la façon dont on peut l’utiliser et dont on peut le défendre. Ils agissent comme des intermédiaires, capables de faire le lien entre les réalités de la vie quotidienne et le droit (travail, logement, santé, éducation, relation à l’administration...).

Leurs actions conjuguées de formation et d’appui-conseil visent, selon l’AMADE, à "stimuler l’émergence d’une société civile capable d’influencer les politiques et d’obtenir des changements au niveau local et régional".

Les parajuristes ne sont pas des professionnels du droit. Ce sont des bénévoles - artisans, paysans, instituteurs, commerçants... - qui, en se formant non seulement au droit mais également aux mécanismes de transmission de son contenu, s’affirment comme des acteurs de droit à part entière.

Contre-champ Acteur / Consommateur

Etre acteur de droit n’est pas le fait des seuls parajuristes ou militants associatifs.

Au-delà, cette formule interroge chacun d’entre nous sur notre propre relation au droit et notre capacité à sortir d’une consommation le plus souvent passive de droit(s).

Etre acteur de droit pour : comprendre le droit existant ; faire le lien entre le droit et les besoins ou les problèmes rencontrés ; acquérir une attitude critique par rapport à lui (pourquoi ce droit, dans quel contexte a t-il été créé, pour quels intérêts, que cherche t-il à régler ou à organiser ?...) ; se mettre en mouvement et agir pour changer le cours des choses.

MALI

contact

Passerelle Parajuristes en Afrique, Paralegals en Asie, Moniteurs juridiques en Amérique latine, Promoteurs d’accès au droit en France..., leurs actions touchent des millions de personnes.

Elles mettent en évidence le fait que le droit n’appartient pas qu’aux seuls juristes et que la pratique du droit peut naître de l’expérience, de la confrontation entre des besoins exprimés et le droit.


calle
calle
Mots-cl�s

calle

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Site réalisé avec le soutien de la Fondation de France et de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l'Homme | Juristes-Solidarités participe à la Coredem | Action soutenue par la région Ile-de-France