Français - English - Español

L’eau coutumière




En savoir plus sur cette expérience

La rivière du Dra est la plus importante du Maroc pour la production agricole du pays. Régulièrement confrontées au manque d’eau, les communautés agricoles de la région ont établi leur propre mode de résolution des conflits, en mettant en place un système de tours permettant une gestion équitable de la répartition de l’eau. Quand surgit un conflit au sein d’une communauté, on fait appel au « dépositaire du tour d’eau », chargé de régler les changements de tours.

Dans les conflits entre communautés agricoles, il existe plusieurs modes de résolution comme l’appel au sacrifice : la communauté qui demande de l’eau sacrifie un mouton pour l’autre communauté, ou encore l’appel à un intermédiaire : une autorité religieuse, un sage -dont la parole et l’intervention sont reconnues par tous- intercède auprès de la communauté à laquelle on demande de « lâcher de l’eau ».

Le recours aux tribunaux est d’autant plus rare que ceux-ci renvoient la plupart du temps les plaignants devant la communauté pour faire appliquer le droit coutumier.


calle

calle
Mots-cl�s Maroc -

calle

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Site réalisé avec le soutien de la Fondation de France et de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l'Homme | Juristes-Solidarités participe à la Coredem | Action soutenue par la région Ile-de-France