Français - English - Español

La Boutique de Droit de Bagneux




La boutique de droit de Bagneux créée en 1977 se définit ainsi : Lieu où tous ceux que les lois, la justice, l’administration désorien-tent, peuvent gratuitement être guidés et conseillés dans leurs démarches ou aidés afin d’assurer au mieux leur défense. Adressé aux plus défavorisés, ce service bénévole peut répondre à des questions touchant divers problèmes juridiques : licenciement, expulsion, divorce, succession etc... Elle poursuit essentiellement deux objectifs : * Le premier est d’aider ceux qui sont les plus démunis devant un problème juridique : femmes seules, travailleurs immigrés, chômeurs. * le deuxième est de rendre la justice accessible à tous, de lutter pour qu’il y ait égalité des citoyens devant la loi et les juges. La justice doit être la même pour tous, et la Boutique de droit devrait être un moyen pour éviter que les plus déshérités soient toujours les victimes. Les permanences sont assurées le Samedi matin par 4 avocats bénévoles, un magistrat à la retraite et un juriste d’entreprise qui se relaient chaque semaine. Ce document nous montre donc les motivations des responsables de la boutique de droit et son fonctionnement aujourd’hui. On y trouve également : - quelques données statistiques sur l’origine sociale, géographique des visiteurs venant à la boutique, les différents problèmes traités (pourcentages arrondis : logement-7% ; droit du travail-16% ; divorce-séparation-18% ; consommation-4% ; droit de la famille-16% ; administration et fiscalité-6 % ; droit commercial-0,78% ; troubles de voisinage-2% ; succession-9 % ; droit pénal-6% ; assurances-0,78% ; ASSEDIC-0,78% ; Sécurité sociale-1,5% ; droit immobilier-2% ; Divers-7%) ; - la présentation détaillée de quelques consultations ; - et quelques interviews de la Présidente de l’association "Justice et socialisme" qui porte la Boutique de droit, sur l’évolution de la boutique, sur ses attentes, projets, et de quelques avocats qui assurent des permanen-ces, sur ce qui les a amené à exercer la profession d’avocat, à participer à la boutique, ce qu’ils en pensent... Ce mémoire de 2è année de D.E.U.G., d’une rédaction simple, a le mérite d’être récent, de présenter une boutique de droit fonctionnant en 1988 et de permettre une comparaison avec certaines boutiques des années 70. Manifestement, si l’esprit qui anime aujour-d’hui les responsables de la boutique de Bagneux se rapproche globalement de celui des boutiquiers des années 70, la réalité est quelque peu différente : absence de consul-tation collective, les permanents sont tous juristes. Il semblerait que l’action de la boutique de Bagneux consiste plus à aider (certes différemment du juriste, conseil ou avocat dans son cabinet) qu’à permettre aux personnes concernées à maîtriser elles-mêmes toutes les données en question et les réponses aux problèmes qu’elles rencontrent.


calle
calle
Mots-cl�s Boutique de droit - Consultation juridique - Déontologie - Déprofessionnalisation du droit - Droit - Permanence juridique - Pratique du droit - Professionnel du droit -

calle

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Site réalisé avec le soutien de la Fondation de France et de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l'Homme | Juristes-Solidarités participe à la Coredem | Action soutenue par la région Ile-de-France