Français - English - Español

Lutte contre la discrimination des femmes - FOW




Fondée en 1980 afin de conscientiser et d’informer l’opinion publique du traitement inéquitable réservé aux femmes en Thaïlande, l’organisation Friends of Women ("Amis des femmes") vise à promouvoir une égalité de traitement dans les domaines social, écono-mique, politique, culturel et juridique. Ses méthodes d’intervention sont : - l’assistance juridique, en collaboration avec des avocats bénévoles engagés, auprès de fem-mes à Bangkok et en milieu rural ; - l’information et la sensibilisation au droit ; - la formation de femmes para-juristes. Un des domaines privilégiés de son action se situe au sein de la police car celle-ci, au demeurant corrompue, est composée en général exclusivement d’hommes, peu sensibles aux cas des femmes victimes d’agression sexuelle. En outre, il existe en Thaïlande des restrictions légales à l’accession des femmes au poste de commissaire de police ou de policier actif. Pour lutter contre cette discrimination légale, FOW a lancé une campagne en faveur de l’embauche des femmes dans la police auprès du Comité National chargé des questions de la femme en Thaïlande. Elle a organisé un séminaire mettant l’accent sur la nécessité de ne pas cantonner les femmes à un travail administratif dans la police - comme c’est le cas actuellement - mais, au contraire, de les embaucher afin qu’elles mènent elles-mêmes les enquêtes en cas de viols et de violences domestiques et qu’elles concourent ainsi à créer un environnement favorable permettant aux femmes victimes d’agression de faire valoir leurs droits, en usant par exemple de leur droit de déposer une plainte à la police. Un autre axe d’intervention est celui de la lutte contre le viol en milieu rural. L’action de FOW s’inscrit à la fois dans une démarche judiciaire de poursuite en justice de l’agresseur, mais aussi de réinsertion sociale de la victime au sein de sa communauté villageoise. A cet effet, lorsqu’un village est touché d’un cas de viol, FOW s’y rend et y organise des rencontres réunissant le chef de la communauté et l’ensemble des habitants du village, afin de les sensibiliser à la question et de modifier l’attitude souvent accusatrice qu’adoptent dans ces cas-là, les membres de la communauté à l’encontre de la victime elle-même. A titre d’illustration, dans une affaire traitée par FOW, un instituteur avait violé une élève et tout le village tenait celle-ci pour responsable. FOW a poursuivi l’instituteur en justice et ce dernier a été condamné par le tribunal pénal à une peine de 24 ans de détention. Souhaitant aller plus loin dans sa démarche, FOW a en outre, grâce à son action de sensibilisation, incité les habitants du village à soutenir la victime en faisant preuve de compréhension et de compassion plutôt que de l’exclure de sa famille et de sa communauté. Enfin, depuis 1981, FOW organise enfin un programme de formation para-juridique destiné aux femmes travaillant dans l’industrie du textile à Bangkok. A l’issue d’un stage de formation - centré sur l’étude de cas pratiques et l’information sur les lois du travail, le droit de la famille, les droits de la personne au quotidien...- ces femmes sont capables de résoudre elles-mêmes nombre de problèmes juridiques fondamentaux se présentant à elles : par exemple, selon les cas, conseiller de se rendre à la police ou de voir un médecin, d’informer le syndicat etc.... Si l’affaire est trop complexe, elles s’adressent directement à FOW.


calle
calle
Mots-cl�s Action juridique et judiciaire - Discrimination des femmes - Droit - Droits des femmes - Femme - Formation - Formation de parajuristes - Police -

calle

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Site réalisé avec le soutien de la Fondation de France et de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l'Homme | Juristes-Solidarités participe à la Coredem | Action soutenue par la région Ile-de-France