Français - English - Español

Les expériences de luttes menées par les habitants en coordination avec les municipalités des Xème et XIème arrondissements de Rome

municipalités des Xème et XIème arrondissements de Rome




1 Dans certains quartiers de Rome comme le Xème et le XIème arrondissements, les mouvements sociaux et associations ont investi les municipalités et continué à mener des luttes en s’appuyant sur les mandats publics dont ils bénéficient désormais. Les luttes portées par ces habitants visent désormais à obliger l’administration centrale à rendre effectifs les droits fondamentaux des citoyens, dont le droit au logement. 2 Ainsi, pour rendre effective la politique sur l’accès au logement, les militants, agents municipaux, n’hésitent pas à s’opposer aux expulsions en organisant des occupations, en étant présents lorsque la police arrive pour procéder aux expulsions et en essayant d’ouvrir des négociations. Ces actions d’occupation, si elles ne permettent généralement pas d’éviter totalement l’expulsion, facilitent un gain de temps pour que les agents municipaux puissent organiser le relogement des personnes. 3 Autre exemple d’action : quelques familles de migrants d’un quartier accompagnées des agents municipaux ont occupé de petits bâtiments laissés à l’abandon dans l’objectif de demander l’application de la loi visant à favoriser la création d’entreprises par des migrants. Ils ont ainsi pu récupérer ces bâtiments et y développer leurs activités. 4 Les militants soulignent que leur fonction d’agents municipaux permet de donner davantage de force aux actions d’occupations visant à empêcher les expulsions et que, jusqu’à présent, toutes leurs interventions ont permis d’éviter ou de retarder les expulsions. 5 Toute l’action des agents municipaux s’articule autour de 2 axes qui peuvent paraître contradictoires, mais dont la finalité commune est de rendre effectifs les droits fondamentaux des personnes : - la participation à des actions illégales visant à faire reconnaître et appliquer ces droits ; - la mise en place d’actions juridiques visant à favoriser l’accès au droit des citoyens. 6 Les municipalités des Xème et XIème arrondissements ont ainsi créé des centres de droit et des guichets d’information juridique dans les quartiers. Ces dispositifs ont pour objectif de permettre aux personnes de faire le lien entre les problèmes qu’ils rencontrent au quotidien et le droit et de disposer des informations légales nécessaires à la mise en place d’une action. Les permanences sont généralement tenues par des avocats qui interviennent bénévolement. 7 Les agents des municipalités concernées sont conscients qu’il ne s’agit pas seulement de répondre aux besoins individuels des habitants mais aussi de soutenir une organisation qui permette de transformer ces besoins individuels en droits collectifs. Ils ont ainsi appuyé l’émergence de coopératives sociales regroupant des travailleurs qui s’occupent de l’entretien des quartiers. 8 Au sein de la XIème municipalité de Rome, les habitants, soutenus par la municipalité, ont essayé d’influencer la rédaction du plan régulateur de la ville de Rome (sur le logement) en participant à l’élaboration et à la rédaction de contre-propositions au document officiel élaboré par la mairie de Rome. Ce document a été présenté par 5000 personnes à l’administration centrale montrant que leurs choix en matière de logement étaient différents de ceux présentés par cette dernière.


calle
calle
Mots-cl�s Droit au logement - Légitimité - Mobilisation populaire - Permanence juridique - Rôle de l’Etat -

calle

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Site réalisé avec le soutien de la Fondation de France et de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l'Homme | Juristes-Solidarités participe à la Coredem | Action soutenue par la région Ile-de-France