Français - English - Español

Parajuristes : séminaire de formation

L’expérience de l’ASSODIV




En septembre 1996, l\’Association pour le Développement des Initiatives Villageoises (ASSODIV) a organisé un séminaire de formation de parajuristes, réunissant sur son site de Tangbo-Djêvié (Bénin) 32 villageois bénévoles. Lundi 16 septembre 11h00 Premier jour La cérémonie d\’ouverture conduite par le Président de la Cour Suprême du Bénin s\’achève. Après le départ des \"communautés de passage\" (officiels, journalistes), le séminaire proprement dit commence. D\’un commun accord les futurs parajuristes décident qu\’il n\’aura pas lieu dans la salle fraîchement repeinte prévue à cet effet, mais dans un autre bâtiment de l\’association aux couleurs certes plus criardes mais plus spacieux. L\’appropriation du séminaire par les futurs parajuristes et l\’application de la méthode participative, que l\’ASSODIV appelait de ses voeux, est en marche. Mardi 17 septembre 9h Démarrage du module n 3 \"Essai de définition du statut du parajuriste\" Ce module, comme les 5 autres que contient cette formation, est organisé de sorte que soit laissé le plus de place possible aux initiatives collectives et individuelles. \"La définition du statut du parajuriste\" se base ainsi sur les récits d\’expériences des six participants déjà parajuristes et, sur des exercices pédagogiques destinés à révéler au groupe les enseignements susceptibles de s\’appliquer à leurs futures activités. Du jeu \"la meilleure récolte\" par exemple, chacun, confronté au devoir de piocher le plus de graines possible dans un récipient commun à 6 ou 7 récolteurs, fait l\’expérience que l\’entente et la collectivisation des intérêts s\’avèrent être plus rentable et moins dévastateur socialement que la poursuite de stratégies individuelles. Mercredi 18 septembre 14h Module n 4 \"Techniques d\’animation du parajuriste\" Une fois les techniques d\’animation énoncées et débattues en plénière, les futurs parajuristes préparent en équipe des situations qu\’ils vont devoir expliquer ou jouer, dans le cadre de petites saynètes, devant l\’ensemble des participants. Il est question, pour l\’une d\’entre elles, de mettre en scène un parajuriste que des villageois solliciteraient, suite à l\’interpellation, jugée abusive, par la brigade de gendarmerie d\’un des membres de leur communauté. La saynète est jouée en langue Fon, comme pour mieux coller à la réalité. Les débats qui suivent entre acteurs et spectateurs sont sérieux. Le parajuriste devait-il profiter de l\’occasion qui lui était donné d\’engager une information générale sur le droit, ou devait-il s\’en tenir dans un premier temps à la simple résolution du problème ? Jeudi 19 septembre 10h30 Module n 5 \"Introduction à l\’organisation judiciaire au Bénin\" Visiblement, l\’auditoire ne perd pas une miette de l\’intervention. Tous écoutent attentivement la façon dont s\’organise la justice dans le pays. De la distinction entre magistrats du siège et magistrats du parquet, à l\’énonciation de la catégorisation des infractions, en passant par l\’explication de ce que l\’on appelle la constitutionnalité ou l\’inconstitutionnalité des lois. Les questions fusent et reflètent, dans la plupart des cas, que leurs auteurs établissent un lien entre ce qu\’ils viennent d\’entendre et les situations qu\’ils vivent au quotidien. Vendredi 20 septembre 8h30 Séance d\’évaluation Dernier jour de séminaire. Ce soir, les \"apprentis juristes\" reprendront la route pour rejoindre leurs champs, leur école ou simplement leur maison. Pour l\’heure, il est procédé, comme chaque jour avant que ne commence la formation, à une auto-évaluation de la journée précédente. Un animateur rend compte des observations qui ont été faites la veille au soir, par écrit et de façon anonyme, par chaque participant. Est ainsi discuté et évalué le contenu des enseignements, la méthodologie utilisée ou encore l\’ambiance existante au sein du groupe. Le satisfecit est général.


calle
calle
Mots-cl�s Communauté villageoise - Droit - Droit-outil pédagogique - Droits au quotidien - Formation - Formation de parajuristes - Matériel pédagogique juridique - Para-juriste - Population rurale -

calle

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Site réalisé avec le soutien de la Fondation de France et de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l'Homme | Juristes-Solidarités participe à la Coredem | Action soutenue par la région Ile-de-France