Français - English - Español

Diffusion du droit au Paraguay : FM Trinidad , radio communautaire




Arturo Bregaglio, directeur de Radio Trinidad, une radio communautaire au Paraguay, auto-financée et sans but lucratif, a été dernièrement rencontré par un membre de Juristes-Solidarités. Les thèmes abordés ont été : la notion de radio communautaire, la situation législative concernant la libéralisation des émissions radios au Paraguay et, plus spécifiquement, les plages de FM Trinidad consacrées à l’information juridique des populations des quartiers de la localité de Trinidad. Qu’est-ce qu’une radio communautaire ? Par radio communautaire, en opposition avec les radios commerciales, on entend un lieu d’échange où l’émetteur est le récepteur, où celui qui écoute est en même temps celui qui tient le micro. Par exemple, à travers FM Trinidad, la localité de Trinidad émet des messages et produit des programmes locaux ; des infirmes d’un hôpital disposent d’une tranche horaire, ainsi que des jeunes de divers quartiers de la ville et même des indiens du milieu rural. Les émissions ont non seulement une fonction de divertissement mais aussi une fonction éducative par la diffusion de programmes d’informations culturelles, d’informations juridiques et d’expériences populaires. Ces programmes entendent contribuer à la promotion d’un modèle de développement durable, plus juste, plus équitable, contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Ils promeuvent également la diversité et la pluralité culturelles, ainsi que la défense des droits humains, dans une société qui ne connaît la démocratie que depuis peu ( le général Rodríguez renversa le dictateur Stroessner en 1989. La première assemblée constituante fut élue en 1991). Libéralisation des émissions radios Les programmes de FM Trinidad sont diffusés en castillan et en guaraní. Le Paraguay est un des rares pays d’Amériqu latine, avec la Bolivie, où la population d’origine indienne est majoritaire. Les Guaranís du Paraguay parvinrent à conserver un usage très vivant de leur langue parce qu’elle fut préservée au cours de leur histoire au sein des missions jésuites (1585-1767). En parallèle avec d’autres radios commu-nautaires, FM Trinidad entend démocratiser les moyens de radiodiffusion au Paraguay. Une loi récente de 1995 a libéralisé les fréquences radio mais, dans les faits, par des conditions de respect de critères très stricts, elles demeurent souvent aux mains des radios commerciales qui, par les moyens publicitaires, détiennent le pouvoir économique. Or, en accord avec leurs principes, les animateurs de radios communautaires pensent que la radiodiffusion doit être utilisée pour le bien commun et non être appropriée pour le bénéfice exclusif de quelques-uns. Ainsi, la radiodiffusion doit permettre d’exercer un droit essentiel, celui de s’informer, et de favoriser une liberté essentielle, la liberté d’expression. Mais actuellement, il y a une pression accrue des radios commerciales, pour faire entendre leur voix auprès des autorités nationales, afin qu’elles n’accordent des fréquences libres qu’à peu de radios communautaires, et en particulier, celles qui sont petites et faibles, sans possibilité de financement par le moyen de la publicité... Contre ces pressions, les radios communautaires paraguayennes se sont réunies, de manière à former un interlocuteur de taille, dans les différents débats qui animent la mise en oeuvre et la réglementation de la loi de 1995. Actions d’information juridique des populations Plus spécifiquement, en matière juridique, FM Trinidad soutient plusieurs lignes d’action. - Certaines plages de ses programmes sont consacrées à la diffusion d’informations juridiques où des réponses à des questions simples sont apportées. Elles se nomment "la balanza" (la balance de la Justice) et ont lieu une fois par semaine, le mercredi. Y sont abordés autant des problèmes de la vie quotidienne, que des problèmes plus graves comme les détentions arbitraires.... Les gens peuvent téléphoner et exposer leurs difficultés. Ces prochains mois, une action très importante d’information juridique aura lieu, car des élections sont prévues pour mai 1998, et les anciens dirigeants du temps de la dictature se présenteront. - Une permanence juridique est également assurée une fois par semaine, dans une tente installée sur la place d’un quartier de la ville de Trinidad, où les gens peuvent s’informer et recevoir des conseils en matière juridique. - Des jeunes participants aux programmes de FM Trinidad se sont rendus en Uruguay pour participer à des journées de formation aux droits humains. Ils animent maintenant des plages horaires de FM Trinidad, entièrement consacrées aux jeunes. On y discute des différents problèmes qu’ils rencontrent dans la vie quotidienne, et les alternatives qui peuvent leur être proposées. FM Trinidad fait également partie de l’AMARC (Association Mondiale des Radios Communautaires), en lien avec l’Unesco, qui entend promouvoir la démocratisation de l’information et la liberté d’expression.


calle
calle
Mots-cl�s Communauté - Droit - Droit à l’information - Droit des personnes - Education - Indien - Information juridique - Mobilisation communautaire - Permanence juridique - Radio communautaire -

calle

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Site réalisé avec le soutien de la Fondation de France et de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l'Homme | Juristes-Solidarités participe à la Coredem | Action soutenue par la région Ile-de-France