Français - English - Español

Education civique et démocratique pour l’éducation de la femme




Créé le 8 mars 1990, le CADEF (Comité d’Action pour les Droits de l’Enfant et de la Femme) est une organisation non gouvernementale qui oeuvre pour le suivi de l’application correcte des instruments juridiques nationaux et internationaux pour les droits de l’enfant et de la femme au Mali. Les objectifs du CADEF sont : - conquérir, suivre l’application des droits juridiques des femmes en tant que mères, travailleuses, citoyennes ; - défendre les droits de tous les enfants à la vie, au bien-être, à l’information et à l’éducation ; - aider à l’intégration pleine et entière des femmes au processus de développement au Mali, par l’accroissement de leur productivité et leurs revenus, par l’amélioration de leur santé, par leur éducation permanente. A ce titre, le CADEF s’est attelé dès sa création aux activités d’information, de sensibilisation et d’éducation. Les groupes cibles sont : les femmes, les jeunes, les travailleurs socio-sanitaires, les travailleurs de l’Education nationale. Ainsi furent organisés par le CADEF dans les six communes de Bamako : - des causeries débats avec les groupes de femmes dans les quartiers de Bamako, puis de Kayes ; - des conférences débats dans les lycées et écoles fondamentales de Bamako ; - des séminaires et sessions de formation pour les professionnels de l’Education nationale, de la Santé publique et des Affaires sociales. Le CADEF a servi de groupe de pression pendant la Conférence nationale du Mali pour que les préoccupations des femmes soient prises en compte par ce grand forum national et historique de la révolution de janvier-mars 1991. Notre groupe a exercé des pressions sur le gouvernement en 1990-1991-1992 pour la suppression de certains aspects discriminatoires de la législation à l’égard de la femme et de l’enfant. Le CADEF a appuyé de nombreuses nouvelles organisations féminines à se structurer pour lutter ensemble pour les droits de la femme. Le CADEF a enclenché un processus de recherche-action sur les mutilations sexuelles de la femme. Notre groupe soutient les femmes opprimées à travers le monde. Jugé théorique et ambitieux au départ, le CADEF a enregistré des résultats satisfaisants de sa création à nos jours : - au plan politique : soutien à la participation active des femmes au processus démocratique ; - au plan économique : abrogation de dispositions discriminatoires à l’égard des femmes (impôts et commerce) ; - au plan social : prise de conscience des femmes de différents niveaux par rapports aux droits de la personne humaine. Le programme d’éducation civique et démocratique du CADEF s’inscrit parfaitement dans le cadre des pratiques alternatives de droit au Mali. Les activités s’étendent progressivement sur tout le territoire malien. Avec l’étendue des activités, la formation de parajuristes et la création d’une banque de données s’imposent.


calle
calle
Mots-cl�s Démocratie - Discrimination des femmes - Droit - Droits des enfants - Droits des femmes - Education civique - Education populaire - Enfant - Femme - Groupe de pression - Pratique du droit -

calle

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Site réalisé avec le soutien de la Fondation de France et de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l'Homme | Juristes-Solidarités participe à la Coredem | Action soutenue par la région Ile-de-France