Français - English - Español

AHAVA, pour un développement communautaire à la base : l’enseignement du droit à l’école




AHAVA (créée en août 1990) est une jeune association de développement à la base pour un développement communautaire, dont l’objectif principal est de promouvoir le développement à partir de la campagne et à la campagne. L’initiative est partie de six personnes (un avocat général auprès de la Cour suprême, un professeur certifié de langue, un agent commercial, une bibliothécaire, un profes-seur d’anglais, un juriste), certaines ont abandonné leurs activités professionnelles pour s’y consacrer totalement, s’installant avec leurs familles en pleine brousse, à environ 50 km. au nord de Cotonou. Leur slogan pourrait être une de leurs phrases favorites : "cesser le discours et entamer le parcours". * Première initiative, création d’une commu-nauté (aménagement d’un lieu, habitations, locaux), "la Cité du Soleil" : l’équipe ne croit pas à l’individualisme, mais à la communauté de personnes qui veulent vivre ensemble pour construire ensemble. Le développement passe d’abord par soi, sinon la société ne se construit pas. C’est après qu’apparaît la discussion sociale, à la base, parce que l’équipe ne croit pas non plus au développe-ment par le haut. * Deuxième initiative, création d’un comple-xe scolaire (COSDI-OMA) doté d’internat : "initier pour redonner un élan à une école qui donne des enfants debout" pourrait être la phrase résumant le fondement du projet. L’éducation des enfants est un des moyens privilégiés de AHAVA. Ses principes de base sont l’universalité, la fraternité, l’éveil du sens de la coopération et de la solidarité chez les enfants, une formation orientée vers la vie politique, une pédagogie active. Une vie d’internat, vécue dans un cadre familial, permet aux enfants un épanouissement et une libération de toutes leurs potentialités. L’établissement innove en matière d’éducation et de pédagogie par : l’initiation au droit et aux droits de l’homme dès la classe de CM2 ; l’enseignement de l’anglais dès la première classe et, en même temps que l’enseignement, l’apprentissage d’un métier (en projet) ; la prise en compte des aspects culturels ; l’approche "écologi-que". L’établissement comprend six classes de 20 élèves chacune, du C1 au CM2. Le financement est assuré par les parents.


calle
calle
Mots-cl�s Communauté - Développement - Droit à l’école - Droits des enfants - Ecole - Education juridique - Enfant - Milieu rural - Relation éducation/changement social - Vulgarisation du droit -

calle

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Site réalisé avec le soutien de la Fondation de France et de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l'Homme | Juristes-Solidarités participe à la Coredem | Action soutenue par la région Ile-de-France