Français - English - Español

Une esquisse d’état des lieux de la médiation




La médiation, comme mode de règlement des litiges, a toujours existé. Mais son renouveau, voire son développement depuis quelques temps, comme mode de règlement des litiges dans un nombre grandissant de domaines, comme celui de la famille, de la consommation, du quartier, de l’école, du travail... semble confirmer son évolution vers des processus décentralisés de régulation des conflits se déroulant dans le cadre d’entités sociales restreintes et permettant une plus grande implication des acteurs dans la résolution de leurs conflits. A partir de ce constat, l’auteur, chercheur et praticien, un des rares spécialistes de cette question, estime qu’il est nécessaire de procéder à une évaluation des différentes expériences de médiation. Il s’y emploie dans ce texte malgré la difficulté de dresser un état des lieux, car il n’existe aucun lieu, aucun instrument permettant de suivre l’évo-lution de ce phénomène dans une perspective internationale. L’absence de données se double aussi de difficultés conceptuelles car il existe une certaine confusion dans la définition de ces modes alternatifs de justice que sont la médiation, la conciliation, l’arbitrage, rendant ainsi impossible toute perspective d’évaluation comparative. A partir des expériences des pays du nord qu’il connaît (Grande Bretagne, USA, Canada, Australie, Nouvelle Zélande, Belgique, RFA, France) il nous fait un bref rappel historique de la naissance des premiè-res expériences extra judiciaires de règlement des litiges. Puis, la médiation étant une réalité plurielle, il nous en dresse un inventaire avec la médiation dans les relations, de travail, dans les prisons, scolaire, familiale, dans les quartiers, pénale, dans les domaines de la consommation et des rapports locatifs. Après avoir passé en revue l’ensemble de ces expériences de médiation, l’auteur conclut que la réussite de ces modes alternatifs de résolution des conflits nécessite, non seule-ment une recomposition des rapports entre société civile et Etat, mais surtout une véritable révolution culturelle, une transfor-mation des mentalités, d’où la nécessité que ces nouveaux modes de régulation soient portés par un véritable mouvement social et non simplement par l’Etat.


calle
calle
Mots-cl�s Droit - Justice alternative - Justice au quotidien - Justice informelle - Médiation juridique - Mode de règlement de litiges - Pratique du droit - Régulation sociale - Résolution des conflits -

calle

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Site réalisé avec le soutien de la Fondation de France et de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l'Homme | Juristes-Solidarités participe à la Coredem | Action soutenue par la région Ile-de-France