Français - English - Español

Les pratiques juridiques alternatives dans la situation haïtienne




Le texte comporte deux parties : * Que sont les services juridiques alternatifs ? Prêter une assistance juridique individuelle aux pauvres pour que l’avocat puisse résou-dre leurs problèmes personnels, n’est pas du service juridique alternatif. Le service juridique alternatif s’inscrit dans le grand projet qui cherche à faire du peuple, le sujet réel de son histoire, pour qu’il fasse les lois qui lui sont nécessaires et les utilise pour défendre ses intérêts dans une démarche critique et participative. L’exercice du droit alternatif, lié aux organisations populaires, développe une théorie critique du droit. Son fondement idéologique est aussi alternatif ; sa pratique l’est également. Cette première partie se termine sur certaines caractéristiques de l’avocat alternatif qui pour cet exercice doit entrer dans un processus profond de "désadaptation" et sur une nécessaire coordination des services juridiques qui doit, elle aussi, être alternative. Ce qui signifie que les instances de coordina-tion doivent avoir les mêmes caractéristiques que l’exercice du droit, utiliser l’éducation et l’organisation populaires, la recherche-action, l’austérité et la simplicité, la démystification de la loi, de l’avocat et même des entités de coordination des services juridiques... La conclusion étant que malgré tout, il est possible d’exercer le droit alternatif dans une société non alternative. * Une conception méthodologique. Vers un usage alternatif du droit Il s’agit d’un document de travail qui se propose de contribuer à la construction de critères théoriques et méthodologiques ; contribuer à l’effort de tous ceux qui s’intéressent à faire du Droit et de son usage un instrument actif de transformation vers une société véritablement démocratique et participative. Rares sont les travaux qui examinent comme thème principal, le rôle du droit. Cette réflexion comprend trois parties : * Le droit en tant que réponse alternative. Contenu et Méthodes. Le droit devant répondre à la mission principale de rendre possible la satisfaction des besoins fonda-mentaux de l’homme et de contribuer à orienter le système de façon croissante et réelle vers cette finalité. * Nécessité critique de reformulation de la méthodologie de la science du droit. Dans une synthèse réel-idéal (origine et finalité) qui non seulement fournit une vision conceptuelle du droit, mais aussi une méthode, une manière de l’appliquer selon un usage théorique-pratique. * Typologie des Services juridiques alterna-tifs. Programme d’élaboration, d’utilisation alternative. La sélection d’un certain nombre d’indicateurs et de critères permet une appro-che intéressante de quelques définitions des services juridiques alternatifs. L’alternatif étant à la mode il est important de pouvoir s’y retrouver.


calle
calle
Mots-cl�s Droit - Droit alternatif - Organisation - Pratique du droit - Professionnel du droit - Science du droit - Service juridique - Société - Théorisation - Usage alternatif du droit -

calle

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Site réalisé avec le soutien de la Fondation de France et de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l'Homme | Juristes-Solidarités participe à la Coredem | Action soutenue par la région Ile-de-France