Français - English - Español

Népal : programme de sensibilisation en vue des élections




L’INSEC (Centre de Services pour le Secteur Informel), Kathmandu, Népal, est une organisation non gouvernementale de composition pluridisciplinaire dont l’objectif principal consiste en la réalisation de pro-grammes de sensibilisation. Son "service juridique" regroupe des activités d’assistance juridique et judiciaire, éducation aux droits de l’homme et recherche dans le domaine juridique. En ce qui concerne le cas particulier du Népal, l’INSEC a lancé un programme de sensibilisation d’une durée de dix mois afin de préparer les régions urbaines et rurales aux élections générales de 1991. Ces élections basées sur un système de pluripar-tisme, étaient organisées pour mettre fin au régime dictatorial Panchayat qui sévissait depuis plus de trente ans. La mobilisation de l’ensemble de la population était donc nécessaire afin d’obtenir la participation maximale d’électeurs, car sans cette partici-pation, la démocratie de pluripartisme ne pourrait pas se maintenir. Le programme comprenait 5 phases : * La phase 1 a permis à l’INSEC, avec l’aide d’experts, d’étudier les règles et la procédure électorale en Inde, au Sri Lanka, au Bangla-desh... * La phase 2 consistait en un séminaire d’une durée de trois jours sur le thème des "conditions préalables nécessaires pour des élections libres et équitables" organisé par l’INSEC au Népal, au cours duquel différents thèmes furent abordés, comme par exemple la liberté de communication des médias au Népal, le projet d’un programme de sensibili-sation des électeurs au sujet de leurs droits... et il fut annoncé que le programme de l’INSEC aurait lieu dans 20 districts du pays. * La phase 3 a été marquée par le début du programme de sensibilisation, avec la publication des matériaux pour la campagne. Celle-ci consistait en la préparation d’outils pédagogiques (brochures, posters...) et de cassettes pour les personnes illettrées. * Au cours de la phase 4, différentes activités furent entreprises : organisation du programme (recrutement, préparation et orientation des formateurs) ; séminaires dans différents districts ; distribution des outils de référence (matériaux publicitaires, concep-tion et développement des messages de communication audio-visuels...) * Finalement, la phase 5 s’est concrétisée à travers l’évaluation des intentions de vote dans les régions où le programme de sensibi-lisation s’était déroulé. Les programmes radiophoniques ainsi que les posters ont eu un impact important sur les personnes interrogées. Pour conclure, il faut ajouter que, malgré différents problèmes (faible participation des femmes au programme d’éducation, en raison de la domination de leurs époux...) le pro-gramme de sensibilisation a été reçu "avec enthousiasme et intérêt par l’ensemble des électeurs".


calle
calle
Mots-cl�s Droit - Education populaire - Formation - Information - Participation populaire - Processus de démocratisation -

calle

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Site réalisé avec le soutien de la Fondation de France et de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l'Homme | Juristes-Solidarités participe à la Coredem | Action soutenue par la région Ile-de-France