Français - English - Español

Formation de femmes au droit SEWA




SEWA (Self Employed Women’s Association -Association de Travailleuses Indépendantes) est une fédération de femmes travaillant dans des secteurs considérés comme informels en Inde (agriculture, travail à domicile, vente ambulante,...) et dont la majorité (93%) ne sont protégées par aucune loi. Créée à l’origine, en 1971, pour aider les femmes à lutter contre des problèmes liés à la garde des enfants, au logement et à des questions d’assurance, SEWA a réalisé que ses membres, à un moment ou à un autre, se trouvaient confrontées au droit, que ce soit dans leur travail ou dans leur vie sociale. Aussi, en s’inspirant de la pensée gandhienne, qui prône l’action pacifiste et progressive pour éviter le répression, SEWA a dépassé le stade du simple soutien juridique, pour atteindre celui de la formation au droit et de la revendication de droits ; son objectif étant de rendre ses membres le plus autonome possibles dans leurs actions de défense de leurs droits. Au fil du temps et de ses expériences, SEWA a multiplié et diversifié ses domaines d’inter-vention ainsi que ses actions : * conseils juridiques : SEWA est en contact avec de nombreux juristes et travaille même en collaboration avec le "State Legal Aid System" (Système de l’Etat d’Aide Juridique). * intervention dans les procès : SEWA agit elle-même pour la défense des catégories professionnelles (dans de plainte collective "class action") et, lorsqu’il s’agit de cas individuels, elle choisit un avocat et aide à rassembler les preuves. * éducation des femmes au droit : SEWA a mis en place des classes et a ainsi déjà formé 2700 femmes aux droits du travail, de la propriété, du divorce ... * création d’un système d’organisateurs para-juristes (ou moniteurs juridiques), chargés de faire le lien entre les membres et les tribunaux. SEWA entend ainsi former un Comité pour l’action juridique, afin que ses membres ne dépendent pas des avocats. * actions pour modifier certaines lois, pour en créer et pour en éliminer. SEWA agit par le biais de séminaires, de campagnes de lobbying, de création d’ateliers et de diffusion de l’information. Ces méthodes ont prouvé leur efficacité, notamment en 1988, lorsque SEWA a introduit le projet de loi de l’un de ses membres sur les travailleurs à domicile ("The Home-Based Workers’ Bill") devant le Gouver-nement. Suite à cette action, le Gouvernement a présenté le projet de loi au Parlement. Au même moment, l’OIT (Organisation internationale du travail) a adopté une résolution pour "une action appropriée" et mis la question des travailleurs à domicile au programme de la conférence de juin 1995 en vue d’élaborer une convention.


calle
calle
Mots-cl�s Action juridique et judiciaire - Droit - Droits des femmes - Education juridique - Femme - Formation - Para-juriste -

calle

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Site réalisé avec le soutien de la Fondation de France et de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l'Homme | Juristes-Solidarités participe à la Coredem | Action soutenue par la région Ile-de-France